J’ai testé le motocross

test-motocross

Le motocross est un sport mécanique très spectaculaire à voir. Des pilotes d’exception qui se livrent des batailles magnifiques dans des courses hors du commun. J’ai eu la chance de tester une fois le motocross dans ma vie. Et c’était il y a très longtemps puisque j’étais enfant. Et j’en garde un très mauvais souvenir puisque cette expérience s’est plutôt mal déroulée pour moi. En réalité, à l’époque notre voisin était un passionné de motocross. Il bricolait lui-même ses motos et s’était construit un super terrain avec des boss dans son jardin. Idéal pour s’amuser un petit peu. Sa fille, qui était une de mes camarades de classe, me proposa un jour de venir essayer le motocross chez elle avec mon grand frère si cela lui disait. Aurélie quant à elle, bien qu’une petite fille de dix ans à peine et toute frêle, pratiquait déjà le motocross en raison de la passion de son père. Elle était même plutôt très douée. Mon frère et moi acceptons donc la proposition d’essayer le motocross. Nous mettons alors nos plus vieux vêtements car il s’agit d’une discipline pour le moins salissante.

La peur me gagnait

En réalité, je n’aimais pas forcément tout ce qui était ce genre de sport. Je ne suis d’ailleurs aujourd’hui toujours pas branché par le sport mécanique ou les motos en règle générale. Du coup, ce samedi matin quand nous nous rendons chez Aurélie pour aller conduire ces petites motos, j’étais plutôt pétrifié qu’excité. Mon frère quant à lui était confiant car il conduisait déjà un scooter et avait donc l’habitude. C’est alors que Jean-Jacques, le papa d’Aurélie, nous équipa des équipements de protection indispensables. Il ne savait pas à quel point cette précaution allait être utile. Heureusement qu’il était sérieux et qu’il m’a fait mettre un casque sur la tête. Parce que beaucoup de personnes auraient pu dire, c’est juste pour essayer on ne va pas mettre le casque. Aurélie nous fit une démonstration en arpentant les boss les unes après les autres de manière très à l’aise. Elle volait quasiment sur le parcours. C’était d’ailleurs rigolo de voir une petite fille faire de la moto si facilement.

motocross-test

A mon tour d’essayer…

C’est ensuite à mon tour d’essayer comme dans mon game préféré. Jean-Jacques me demande si j’ai déjà conduit une petite moto ou alors le scooter de mon frère et je lui réponds oui pour ne pas paraître bête. Alors que jamais je n’avais conduit quoi que ce soit, hormis mon vélo. Il ne m’explique donc pas plus que cela comment fonctionne la petite moto sur laquelle je me trouve. A son top départ, je tourne la poignée à fond et oublis de la desserrer pour ralentir. Je me retrouve donc seulement quinze secondes plus tard dans un arbre, un petit peu sonné.
Voilà à quoi ressemble ma courte expérience du motocross. Je n’ai depuis ce jour-là jamais osé réessayer. Je n’ai jamais pratiqué non plus le karting ou les autres sports de ce type pour lesquels j’ai une grande appréhension depuis que j’ai testé le motocross.