Ma passion le Tennis

Tennis-passion

Depuis ma plus tendre enfance, je suis une grande passionnée de tennis. C’est vraiment un  sport qui me tient à cœur. Je fais du tennis depuis maintenant quinze ans, j’ai commencé très tôt.

Mes débuts

En fait, mes parents étaient de grands sportifs, ma mère faisait de la natation et mon père pratiquait du tennis. Effectivement, ma passion pour le tennis vient de mon père. Depuis mon enfance, il m’emmenait toujours avec lui lors de ses entraînements, et au fur et à mesure, il commençait à m’initier au tennis. Ce n’était pas très dur pour lui car déjà quand je le voyais jouer je me suis dit quand est-ce que je pourrais avoir ma première leçon de tennis. Du coup, après quelques entraînements, mon père s’est vite rendu compte que j’avais du talent et que je pourrais percer dans le monde du tennis. Alors il m’a inscrit à un tournoi de tennis de ma région, après à peine 6 mois d’entraînement. Au début, j’ai été intimidé par mon adversaire, mais après j’ai su remonter la pente et j’ai pu remporter le tournoi haut la main malgré mon manque de confiance en moi. C’était ma première victoire, et cela restera gravé dans ma mémoire toute ma vie, c’est clair.

passion-tennis

Le tennis dans ma vie actuelle

Depuis, j’en fais toujours, je suis même dans un club de ma région. Pour moi, il faut vivre sa passion, sinon, à quoi ça sert ? Maintenant âgée de 28 ans, je joue dans la catégorie des seniors, et c’est super. Même si je travaille, je consacre une grande partie de mon temps libre à ma passion. La plupart de mes proches me reproche que je ne passe pas beaucoup de temps avec eux à cause du tennis. Car oui, pour moi, il est primordial que je m’entraîne régulièrement pour être au top. Donc, d’habitude, je passe entre deux heures et trois heures par jour pour m’entraîner au club dans la semaine. Et c’est toujours comme ça, du Lundi au Vendredi et le week-end c’est un peu plus de quatre heures. Il est vrai que mon amour inconditionnel pour le tennis a tendance à m’éloigner de mes proches et surtout de ma famille mais je ne peux rien y faire, car le tennis c’est devenu comme une drogue chez moi, je ne plus m’en passer. Beaucoup m’accuse d’être une personne sans cœur et tout, mais je ne me vois pas comme ça, j’ai quand même du temps libre que je passe avec mon partenaire et mes enfants. Et en plus, j’adore le regarder pendant les compétitions que ce soit les tournois ATP ou les JO d’été.

D’ailleurs, ce que les gens ne savent pas, c’est que je partage ma passion avec ma famille, donc du coup, je n’exclue en aucun cas ma famille de ma vie pour ma passion. Au contraire, je veux qu’elle vive et ressente ce que je vie à travers ma passion. Effectivement, déjà là, j’initie mes petits au tennis et je trouve qu’ils s’en sortent pas mal du tout. Je trouve même qu’ils ont la même passion que leur maman, je suis vraiment fière de mes enfants.